Lorsqu'un traité ou un accord a fait l'objet de réserves, il incombe au juge administratif de faire application du texte international en tenant compte de ces réserves, sans pouvoir apprécier leur validité.  Voir : CE ass. 12 octobre 2018 Sarl Super Coiffeur n° 408567 .